Apicultura Wiki
Advertisement
                                == INDICE ==  Regresar página principal
  • Auteur: Haussard, Simonneau, Filloeul... [et al.], dess. et grav.
  • Titre: Illustrations de Mémoires pour servir à l'histoire des insectes, t.V
  • Illustrations de Mémoires pour servir à l'histoire des insectes, t.V Image fixe numérisée. Tome 5, Histoire des vers mineurs des feuilles, des teignes, des fausses teignes, des pucerons, des ennemis des pucerons, des faux pucerons et l'histoire des galles des plantes et de leurs insectes. Simonneau, Cl. Lucas, dess. et grav.; René Antoine Ferchault de Réaumur, aut. du texte.
  • Museum National d'Histoire Naturelle. Dans Mémoires pour servir à l'histoire des insectes, t.III". Réaumur, aut. du texte, Paris, Imprimerie royale, 1737. L'ouvrage contient 48 planches n. et b. . Paris. Muséum National d'Histoire Naturelle (Bibliothèque).
  • Paris: Imprimerie royale, 1737.

Libro completo[]

Véase también[]

Se trata de 49 láminas que son presentadas a continuación:

Láminas[]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/50.jpg

Page de titre. [Cote :14989A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/51.jpg

Bandeau, p. 1 : Mémoires pour servir à l'histoire des insectes. Premier mémoire. Histoire des tipules / Haussard sculp. [Cote :14990A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/52.jpg

Pl. 1 dépl. p 54. Fig. 1 à 3 : ver de tipule grandeur nature. Fig.; 4 et 5 : tête de ver tipule, grossie vue par dessous et par dessus. Fig. 6 et 7 : bout postérieur du ver précédent vu de face et du côté du ventre. Fig. 8 : ver ouvert tout au long. Fig. 9 : vue d'un fligmate "s" de la figure 6. Fig. 10 : fligmate et ses différentes parties. Fig. 11 : ver de tipule extrait d'un tronc de saule. Fig. 12 et 13 : nymphe dans laquelle le ver précédent s'est transformée, vue du côté du ventre et du côté du dos. Fig.; 14 : tipule femelle. Fig.; 15 : accouplement de la tipule mâle et femelle. Fig. 16 : tipule mâle / Simonneau sculp. [Cote :14991A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/53.jpg

Pl. 2 dépl. p 54. Fig. 1 à 3 : nymphe des vers du gazon, grandeur nature et agrandie. Fig. 4 et 5 : bout postérieur de la nymphe précédente vu par dessous et par dessus. Fig. 6 : détail d'une corne de la fig. 4. Fig. 7 : nymphe d'un grand ver de tipule terrestre, très grossie. Fig. 8 à 10 : partie antérieure d'une mouche tipule. Fig. 11 : tipule femelle grandeur nature. Fig. 12 : une aile de la tipule précédente. Fig. 13 : portion d'antenne de la tipule de la fig. 11 / Simonneau sculp. [Cote :14992A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/54.jpg

Pl. 3 dépl. p 54. Fig. 1 : tipule mâle de la grande espèce. Fig. 2 : tipule femelle. Fig. 3 à 6 : différentes vues du bout postérieur de la tipule femelle. Fig. 7 à 9 : différents vues et détails du bout postérieur de la tipule mâle. Fig. 10 : tipule femelle dans l'attitude de pondre. Fig. 11 à 13 : oeufs de tipule grossis et grandeur nature. (fig. 13) / Simonneau sculp. [Cote :14993A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/55.jpg

Pl. 4 dépl. p 54. Fig. 1 et 2 : tipule mâle et femelle de grandeur moyenne. Fig. 3 et 4 : ver de tipule grossi et grandeur nature. Fig. 5 : tête du ver précédente, grossie. Fig. 6 : partie postérieure du ver précédent, vue par dessus. Fig. 7 et 8 : nymphe dans laquelle se métamorphose le ver précédent, grandeur nature et grossie. Fig. 9 et 10 : tipule qui sort de la nymphe de la fig. 8. Fig. 11 : ver de tipule appliqué contre le dessous d'un agaric du chêne. Fig. 12 : portion d'agaric du chêne avec un ver de tipule. Fig. 13 : coque du ver de la fig. précédente. Fig. 14 et 15 : nymphe dans laquelle le ver de la fig. précédente se transforme. Fig. 16 et 17 : tipule de la nymphe précédente vue par dessus et par dessous. Fig. 18 : partie antérieure de la mouche précédente / Simonneau sculp. [Cote :14994A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/56.jpg

Pl. 5, dépl. p 54. Fig. 1 : ver aquatique (rouge) qui se transforme en petite tipule. Fig. 2 : groupe de vers de l'espèce précédente. Fig. 3 : ver rouge grossi à la loupe. Fig. 4 et 5 : partie postérieure du ver précédent très grossie, vue par dessous et par dessus. Fig. 6 à 9 : nymphe dans laquelle se transforme le ver polype avec la tête en bas. Fig. 10 : tipule dans laquelle se transforme la nymphe précédente. Fig. 11 : nymphe d'un ver tipule blanc / Simonneau sculp. [Cote :14995A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/57.jpg

Pl. 6, dépl. p 54. Fig. 1 : nymphe du ver aquatique avec une dépouille de ver, grossie. Fig. 2 : nymphe du ver aquatique. Fig. 3 : tipule de la nymphe précédente. Fig. 4 : ver aquatique de tipule grandeur nature. Fig. 5 et 6 : partie antérieure du ver précédent. Fig. 7 : ver de la fig. 1 grossi. Fig. 8 et 9 : nymphe du ver de la fig. 1, grandeur nature et grossi. Fig. 10 : partie postérieure de la nymphe. Fig. 11 : une des cornes de la fig. 9. Fig. 12 à 14 : tipule dans laquelle se transforme la nymphe de la fig. 8. Fig. 15 : bout postérieur d'une des tipules mâles, vues précédemment. Fig. 16 : nichée d'oeufs de la tipule aquatique grandeur nature. Fig. 17 : un oeuf de la fig. précédente. Fig. 19 : fig. 17 agrandie / Simonneau sculp. [Cote :14996A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/58.jpg

Pl. 7, dépl. p 86. Fig. 1 : ver qui devient mouche de Saint-Marc, grossi. Fig. 2 et 3 : nymphe qui a commencé à se tirer de la peau d'un ver comme celui de la fig. 1. Fig. 4 à 6 : nymphe grandeur nature et grossie (fig. 6). Fig. 7 et 8 : mouche femelle de Saint-Marc, grandeur naturelle et grossie. Fig. 9 à 11 : mouche mâle de Saint-Marc, grandeur nature et agrandie. Fig. 12 : mouche femelle de Saint-Marc, grossie. Fig. 13 : bout de derrière de la mouche mâle, grossi. Fig. 14 : idem mais de la mouche femelle. Fig. 15 et 16 : tête de la mouche mâle et femelle, grossies. Fig. 17 et 18 : mouches de Saint-Marc, accouplées. Fig. 19 : jambe de mouche de Saint-Marc, grossie / Haussard sculp. [Cote :14997A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/59.jpg

Pl. 8, dépl. p 86. Fig. 1 et 2 : mouche sortie à la fin juillet de la coque d'un ver des truffes. Fig. 3 : antenne de la mouche précédente. Fig. 4 à 6 : coque de ver grandeur nature (fig. 4) et grossie. Fig. 7 : mouche grandeur nature de celles qui se multiplient dans les liqueurs sucrées qui se sont aigries. Fig. 8 et 9 : ver et coque de la mouche précédente. Fig. 10 : ver de la fig. 8. Fig. 11 et 12 : mouche de la fig. 7. Fig. 13 et 14 : coque du ver des fig. 7 et 10. Fig. 15 : mouche à long corps de celles qu'on retrouve au printemps sur les charmilles. Fig. 16 : partie antérieure de la mouche précédente vue de côté. Fig. 17 : trompe de la fig. précédente. Fig. 18 : trompe d'une mouche qui est gravée planche 8 (fig. 11 à 14) du quatrième volume / Haussard sculp. [Cote :14998A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/60.jpg

Pl. 9, dépl. p 86. Fig. 1 : tête de cerf disposée pour faire voir les bourses charnues dans lesquelles croissent des vers. Fig. 2 : vers de la fig. précédente, un peu plus grand que nature. Fig. 3 : portion supérieure d'un anneau du ver précédent. Fig. 4 : partie antérieur d'un de ces vers, grossie. Fig. 5 : bout postérieur du ver précédent. Fig. 6 : coque du ver de la fig. 1 / Haussard sculp. [Cote :14999A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/61.jpg

Pl. 10, dépl. p 144. Fig. 1 et 2 : branche de rosier avec une chenille et ses excréments. Fig. 3 : fausse chenille de la fig. précédente. Fig. 4 : plusieurs fausses chenilles en train de manger une feuille de groseillier. Fig. 5 : une fausse chenille de la fig. précédente. Fig. 6 et 7 : mouche issue d'une fausse chenille. Fig. 8 : feuille de groseillier avec des oeufs pondus par la mouche de la fig. 7. Fig. 9 et 10 : fausse chenille qui vit sur le groseillier épineux. Fig. 11 : coque de la chenille de la fig. précédente. Fig. 12 : fausse chenille à 22 jambes qui vit dans les feuilles du sureau et du hièble. Fig. 13 : fausse chenille noire. Fig. 14 : mouche issue de la fausse chenille de la fig. 13. Fig. 15 : coque de la fausse chenille de l'orme. Fig. 16 : mouche issue de la coque précédente. Fig. 17 : scie de la partie postérieure de la petite mouche de la fig. 16 / Simonneau sculp. [Cote :15000A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/62.jpg

Pl. 11, dépl. p 144. Fig. 1 : feuille d'aune rongée par des fausses chenilles. Fig. 2 : mouche d'une chenille précédente. Fig. 3 : branche d'osier avec une feuille bordée de fausses chenilles. Fig. 4 : une des fausses chenilles de la fig. précédente. Fig. 5 et 6 : mouche mâle issue d'une des fausses chenilles précédentes vue par dessus et par dessous. Fig. 7 : derrière du mâle de la fig. 6, grossi. Fig. 8 et 9 : oeufs d'une mouche issue des fausses chenilles de la fig. 3, sur une feuille d'osier. Fig. 10 : mouche à scie venant d'une fausse chenille du saule (comme celles du tome 1, pl. 1, fig. 18), grandeur nature. Fig. 11 et 12 : bout postérieur grossi de la mouche de la fig. 10 / Haussard sculp. [Cote :15001A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/63.jpg

Pl. 12, dépl. p 144. Fig. 1 : feuille de poirier avec des fausses chenilles "têtards". Fig. 2 à 4 : fausse chenille têtard très grossie vue de côté, par dessus et par dessous. Fig. 5 : mouche dans laquelle se transforme une des chenilles de la fig. 1 . Fig. 6 : mouche venue d'une fausse chenille têtard ayant vécu sur le cerisier. Fig. 7 et 8 : fausse chenille épineuse du chêne, grandeur nature et grossie. Fig. 9 et 10 : deux épines de la fausse chenille précédente. Fig. 11 et 12 : fausse chenille de la fig. 7 qui achève de se tirer de la dépouille et qui a muée. Fig. 13 et 14 : chenille épineuse à 22 jambes qui vit de feuilles de prunier, grandeur nature et grossie. Fig. 15 : une des épines de la fausse chenille précédente. Fig. 16 : mouche à scie dans laquelle se transforme une fausse chenille de la fig. 13. Fig. 17 et 18 : fausse chenille de l'aune, grandeur nature et grossie. Fig. 19 et 21 : fausse chenille vivant dans des feuilles de rosier / Haussard sculp. [Cote :15002A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/64.jpg

Pl. 13, dépl. p 144. Fig. 1 : de grandeur naturelle et étendue une fausse chenille qui se nourrit de feuilles de chèvrefeuille. Fig. 2 : fausse chenille de la fig. 1 roulée. Fig. 3 : tête de la fausse chenille précédente, vue de face. Fig. 4 : coque attachée à une petite feuille de chèvrefeuille. Fig. 5 : coque moins aplatie que la précédente, quoique faite par une fausse chenille de même espèce que celle qui a fait l'autre coque. Fig. 6 : moitié de la coque de la fig. 5, coupée transversalement. Fig. 7 : nymphe tirée d'une des coques précédentes. Fig. 8 : mouche dans laquelle la nymphe de la fig. 7 s'est métamorphosée. Fig. 9 : très en grand, une des antennes de la mouche. Fig. 10 : encore une mouche d'une fausse chenille du chèvrefeuille. Fig. 11 : en grand et par dessous, la tête d'une des mouches précédentes. Fig. 12 et 13 : la même fausse chenille, étendue dans la fig. 12, roulée dans la fig. 13. Fig. 14 et 15 : encore celles de la fausse chenille étendue et roulée, mais représentée après sa dernière mue. Fig. 16 : une des fausses chenilles précédentes dans une coque. Fig. 17 : de grandeur naturelle la nymphe, grossie dans fig. 18. Fig. 19 et 20 : la mouche dans laquelle se transforme la fausse chenille des fig. 12, 13, 14 et 15. Fig. 21 : partie postérieure du corps de la femelle en grand. Fig. 22 : bout postérieur du corps de la même mouche, grossi. Fig. 23 : en grand et de côté, la double scie des fig. précédentes / Simonneau sculp. [Cote :15003A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/65.jpg

Pl. 14 dépl. p. 144. Fig. 1 et 2 : la même fausse chenille du rosier en deux postures différentes. Fig. 3 : la fausse chenille des fig. précédentes grossie et allongée, comme elle l'est lorsqu'elle marche. Fig. 4 : en grand celle d'une des jambes écailleuses de la fausse chenille. Fig. 5 : feuille de rosier sur laquelle une fausse chenille s'était faite une coque. Fig. 6 : coque de ces fausses chenilles, faite en terre. Fig. 7 : coque intérieure tirée hors de la portion de la coque extérieure fig. 6. Fig. 8 : portion de la coque extérieure, actuellement vide. Fig. 9 : en grand, celle d'une portion du réseau de la coque extérieur. Fig. 10 : une des mouches qui sortent des coques précédentes. Fig. 11 et 12 : deux mouches de la même espèce que la précédentes, mais de différent sexe, vues par dessous. Fig. 13 : de grandeur naturelle une branche de rosier, dans laquelle la mouche de la fig. 11 loge autant d'oeufs qu'elle a fait d'entailles. Fig. 14 : portion de la branche précédente grossie à la loupe. Fig. 15 : portion de branche grossie au microscope. Fig. 16 : au microscope, l'état où se trouvent au bout de quelques jours, les parties qui répondent à deux entailles. Fig. 17 : peu grossie une file d'entailles observées dans un temps encore plus avancé. Fig. 18 : vue avec un verre grossissant, on a enlevé l'écorce et une mince feuille du bois qui recouvrait la partie d'une branche de rosier.../ Haussard sculp. [Cote :15004A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/66.jpg

Pl. 15 dépl. p 144. Fig. 1 : dans sa grandeur naturelle, un morceau de la branche de rosier ; la mouche à scie qui a fait l'entaille est d'une espèce différente des fig. 10, 11 et 12 pl. 14. Fig. 2 : fig. 1 grossie à la loupe. Fig. 3 : portion d'une des fig. précédentes, mais vue au travers d'un verre grossissant encore plus. Fig. 4 : en grand une antenne de la mouche de la fig. 12 pl. 14. Fig. 5 : une autre antenne aussi ou plus grossie que la fig. précédente mais sans frange de poils. Fig. 6 : une mouche qui fait les entailles où elle loge ses oeufs, dans les grosses cotes des feuilles de rosier. Fig. 7 : le derrière de la mouche à scie de la fig. 11 pl. 14 extrêmement grossi et par dessous. Fig. 8 : bout du postérieur du corps de la même mouche vu dans un temps différent. Fig. 9 : la scie marquée détachée du vente, extrêmement grossie, à plat et de côté. Fig. 10 : on a séparé l'une de l'autre, les deux scies, qui ensemble composent la double scie. Fig. 11 : le bout et une petite portion d'une des scies, vue avec un microscope qui grossit beaucoup. Fig. 12 : de face le dos de l'assemblage qui forme la coulisse. Fig. 13 : une des deux scies qui a été ôtée à une mouche d'une espèce différente de celle des rosiers. Fig. 14 : portion de la fig. 13 ; on voit mieux dans cette fig. que les grandes dents sont elles-mêmes dentelées / Haussard sculp. [Cote :15005A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/67.jpg

Pl. 16 dépl. p 206. Fig. 1 : cigale femelle de la grande espèce, vue du côté du dos. Fig. 2 : par dessous la cigale de la fig. précédente, les yeux à réseau, le prolongement de la tête, d'où la trompe part. Fig. 3 : en grand celle d'une antenne marquée fig. 1 et 2. Fig. 4 : position des stigmates du corps. Fig. 5 : par dessous une cigale mâle de la grande espèce. Fig. 6 : cette même cigale vue par dessus ; ses quatre ailes, yeux à réseau et fin de la tête. Fig. 7 : cigale de moyenne grandeur, vue par dessus. Fig. 8 et 9 : par dessus deux cigales de la petite espèce. Fig. 10 et 11 : en grand la position des parties qui composent la trompe / Filloeul sculp. [Cote :15006A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/68.jpg

Pl. 17 dépl. p 206. Fig. 1 : dans sa grandeur naturelle et par dessous, le corps et partie du dernier corselet de la cigale mâle de la grande espèce. Fig. 2 : plus grande que nature, les deux volets, représentés relevés et jetés sur le corselet, laissent voir en entier la cavité où sont les deux miroirs. Fig.; 3 : les mêmes parties que la fig. 2, mais beaucoup plus grossies et dans une fig. et une position distinctes. Fig. 4 : de côté, une portion du corselet et une portion du corps d'une cigale mâle. Fig. 5 : la portion d'écaille marquée dans cette dernière fig. a été coupée presque tout autour de la fig. 5 et rejetée vers le dos. Fig. 6 : fort en grand le corselet et le corps d'une cigale mâle, dont le corps a été ouvert par dessus. Fig. 7 : une coupe d'anneau vue du côté du ventre et prise au bord de la cavité où sont les miroirs. Fig. 8 : côté concave du triangle écailleux, dont le côté convexe est en vue dans la fig. 7. Fig.; 9 : les deux muselles tirés de dessus le triangle écailleux de la fig. précédente. Fig. 10 : la plaque cartilagineuse qui a été détachée du bout d'un des muscles de la fig. 9. Fig. 11 : une partie du corselet antérieur, le corselet postérieur, et partie du corps d'une cigale mâle de moyenne grandeur, de l'espèce de celle de la fig. 7 pl. 16. Fig. 12 : la même que la fig. 13 mais une partie de la timbale a été abaissée. Fig. 13 : le ventre et partie du dessous du corselet de la même cigale, sur laquelle les fig. 11 et 12 ont été dessinées. Fig. 14 : en grand le bout du derrière de la cigale femelle de la fig. 2 pl. 16 / Filloeul sculp. [Cote :15007]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/69.jpg

Pl. 18 dépl. p 206. Fig. 1 : le bout du corps d'une cigale femelle de la grande espèce, vu du côté du ventre. Fig. 2 et 3 : les deux pièces qui forment un étui à la tarière. Fig. 4 : la tarière développée en partie, et les trois pièces dont elle est composée. Fig. 5 : les deux limes sont retirées de dessus leur support. Fig. 6 : portion de la tarière : une des limes peut s'élever plus que l'autre. Fig. 7 : la tarière est représentée dans presque toute sa longueur, la pointe de la lime est beaucoup descendue au dessous de la pointe. Fig. 8 : tout au contraire, la lime est beaucoup plus élevée par delà la pointe. Fig. 9 : les deux limes tirées de dessus leur support. Fig. 10 : tarière de la fig. 7, du côté opposé à celle de la dernière fig. Fig. 11 : les scies ont été coupées et écartées de leur support. Fig. 12 : encore une partie de la tarière et de l'anneau dans lequel elle est logée / Filloeul sc. [Cote :15008A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/70.jpg

Pl. 19, dépl. p 206. Fig. 1 et 2 : deux petites branches de mûrier avec des oeufs de cigale à l'intérieur. Fig. 3 : arrangement des oeufs à l'intérieur de la branche. Fig. 4 : morceau de bois troué. Fig. 5 : oeuf de la fig. 3. Fig. 6 et 7 : bout postérieur du corps de la cigale mâle "x" de la fig. 5, pl. 16 de côté. Fig. 8 : bout postérieur du corps de la cigale mâle de la fig. 7, pl. 16. Fig. 9 : crochet de la fig. 8. Fig. 10 : ovaire de la cigale grossi. Fig. 11 : oeuf avec un trou d'ouverture d'un ver. Fig. 12 à 14 : vers mangeurs d'oeuf de cigale, grandeur nature (fig. 13) et grossi. Fig. 15 : ver hexapode de cigale. Fig. 16 à 18 : nymphe de cigale vue dans différents sens / Filloeul sculp. [Cote :15009A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/71.jpg

Pl. 20, dépl. p 206. Fig. 1 : tête de nymphe de cigale. Fig. 2 : partie de la précédente. Fig. 3 et 4 : jambe de nymphe de cigale. Fig. 5 : crochet de la fig. 4. Fig. 6 et 7 : mouche d'Amérique appelée porte lanternes vue par dessous et de côté. Fig. 8 : partie écailleuse ou se trouve l'oeil de la mouche porte lanternes. Fig. 9 : trompe de la précédente, grossie. Fig. 10 et 11 : insecte du rosier, grandeur nature et grossi. Fig. 12 : scie de la fig. précédente. Fig. 13 : mouche de la fig. 11 par dessous et grossie. Fig. 14 : nymphe de cette mouche, grossie. Fig. 15 : derrière du mâle de la mouche de la fig. 11, grossie / Filloeul sc. [Cote :15010A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/72.jpg

Pl. 21 dépl. p 280. Fig. 1 : ruche en panier. Fig. 2 à 4 : ruches en panier, renversées montrant la disposition des rayons de cire construits par les abeilles. Fig. 5 : groupe d'abeilles, les supérieures accrochées à un bâton et celles qui suivent accrochées les unes aux autres par leurs jambes / Haussard sculp. [Cote :15011A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/73.jpg

Pl. 22, dépl. p 280. Fig. 1 : abeille ordinaire vue par dessus. Fig. 2 : abeille mâle. Fig. 3 : abeilles du type de la fig. 1 accrochées en guirlande. Fig. 4 : abeille mère, grandeur nature. Fig. 5 : ruche en tour carrée "t" : trous permettant aux abeilles de rentrer et de sortir. Fig. 6 : ruche pyramidale et plate vue sur une de ses larges faces / Cl. Lucas sculp. [Cote :15012A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/74.jpg

Pl. 23, dépl. p 280. Fig. 1 et 2 : petite ruche vitrée : vide avec le petit carreau du verre levé et avec quelques abeilles ayant commencé un gâteau de cire. Fig. 3 : surtout fait pour couvrir la ruche précédente. Fig. 4 : ruche carrée plate vide, en "p" trous permettant aux abeilles de rentrer et de sortir. Fig. 5 : volet qui sert à couvrir les carreaux de verre de la ruche précédent / Cl. Lucas sculp. [Cote :15013A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/75.jpg

Pl. 24, dépl. p 280. Fig. 1 et 2 : ruche pyramidale et plate sur une de ses grande faces avec le volet et avec le volet ôté montant les gâteaux de cire et les abeilles. Fig. 3 : ruche pyramidale plus épaisse que la précédente et composée de trois parties que peuvent être séparées. Fig. 4 : bouton que termine la ruche de la fig. 3. Fig. 5 : partie supérieure de la ruche de la fig. 3 mais avec un poudrier au lieu d'un bouton. Fig. 6 : ruche vitrée dont la partie supérieure est composée de quatre boites dont une est ouverte permettant de voir les gâteaux de cire et les abeilles / Cl. Lucas sculp. [Cote :15014A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/76.jpg

Pl. 25, dépl. p 338. Fig. 1 : abeille ordinaire. Fig. 2 et 3 : partie antérieure grossie de l'abeille précédente de côté et par dessus. Fig. 4 : antenne de l'abeille de la fig. 1. Fig. 5 à 7 : dents d'une abeille ordinaire, grossis. Fig. 8 et 9 : 2 dents d'abeilles imbriqués. Fig. 10 : abeille mâle, grandeur nature. Fig. 11 et 12 : tête grossie de l'abeille mâle, par derrière et par devant. Fig. 13 : antenne d'une abeille mâle grossie. Fig. 14 : dent de l'abeille mâle grossie et vue par dessous. Fig. 15 : partie antérieure grossie d'une abeille mère vue de côté. Fig. 16 et 17 : abeilles mères vues de côté et par dessus. Fig. 18 et 19 : dent de l'abeille mère par dessus et par dessous. Fig. 20 : les deux dents d'une abeille mère / Haussard sculp. [Cote :15015A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/77.jpg

Pl. 26, dépl. p 338. Fig. 1 : écaille grossie du corselet d'une abeille ordinaire. Fig. 2 à 4 : trois jambes d'une abeille ouvrière vues par leur face extérieure et grossies. Fig. 5 : enfoncement de la palette triangulaire de la fig. 4. Fig. 6 et 7 : jambe de la troisième paire vue par la face intérieure et détail. Fig. 8 : abeille chargée de deux pelotes de matière à cire. Fig. 9 : abeille qui frotte ses jambes postérieures. Fig. 10 : abeille que tape sur la pelote de cire. Fig. 11 : comme la fig. 8 jambe avec cire vue du côté opposé. Fig. 12 : corselet et partie du corps d'une abeille agrandie. Fig. 13 : corps agrandi par dessous d'une abeille ordinaire. Fig. 14 : portion du corps de l'abeille du côté du ventre / Haussard, sculp. [Cote :15016A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/78.jpg

Pl. 27, dépl. p 338. Toutes les fig. sont agrandies, fig. 1 à 3 : tête d'abeille ordinaire vue de face par dessus et par dessous. Fig. 4 et 5 : trompe vue par dessus. Fig. 6 : trompe coupée transversalement. Fig. 7 : trompe allongée vue par dessus. Fig. 8 : trompe redressée vue par dessous. Fig. 9 : trompe hors de son fourreau vue par dessous. Fig. 10 et 11 : portion de la partie antérieure de la trompe vu par dessus. Fig. 12 : crâne d'abeille vu par dessous / sans mention [Cote :15017A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/79.jpg

Pl. 28, dépl. p 338. Toutes les fig. sont grossies. Fig. 1 : trompe d'abeille ordinaire vue de côté. Fig. 2 et 3 : portion de la partie antérieure de la trompe vue de côté. Fig. 4 : trompe montrant la bouche et la langue de l'abeille. Fig. 5 : tête de mouche bourdon. Fig. 6 : trompe du bourdon vue par dessous. Fig. 7 : langue du bourdon précédent. Fig. 8 et 9 : portion de tête. Fig. 10 et 11 : langue de bourdon par dessous et par dessus. Fig. 12 : tête d'abeille qui fait agir la trompe. Fig. 13 : trompe d'abeille dans le sens opposé que celle de la fig. précédente / Filloeul sculp. [Cote :15018A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/80.jpg

Pl. 29, dépl. p 378. Fig. 1 : intérieur du bout du corps d'une abeille ordinaire. Fig. 2 : bout postérieur d'une abeille avec l'aiguillon sorti. Fig. 3 : aiguillon vu de côté. Fig. 4 : une épingle entre le fourreau et l'aiguillon. Fig. 5 : épingle mettant les deux aiguillons hors du fourreau. Fig. 6 : portion du fourreau des aiguillons. Fig. 7 : aiguillon et ses dépendances, très grossi. Fig. 8 : coupe transversale des 2 aiguillons, très grossie. Fig. 9 : derrière d'une mère abeille. Fig. 10 : aiguillon d'un frelon / Filloeul sculp. [Cote :15019A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/81.jpg

Pl. 30, dépl. p 460. Fig. 1 : gâteau de cire. Fig. 2 : une cellule posée sur trois autres. Fig. 3 : bases de 3 alvéoles vues du côté convexe. Fig. 4 : plan de trois cellules. Fig. 5 : coupe d'une seule cellule. Fig. 6 une cellule posée sur 2 cellules. Fig. 7 : coupe de la cellule de la fig. précédente. Fig. 8 : grandeur nature de plusieurs cellules de forme irrégulière appliquées contre un carreau de verre. Fig. 9 : conduit par lequel passent les aliments de l'abeille. Fig. 10 à 12 : conduit précédent dans son entier / Haussard sculp. [Cote :15020A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/82.jpg

Pl. 31 dépl. p 460. Représentations agrandis d'alvéoles d'abeilles / Hassard sculp. [Cote :15021A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/83.jpg

Pl. 32, dépl. p 520. Fig. 1 : gâteau de cire avec des alvéoles remplis de miel "m" et des alvéoles avec des nymphes. Fig. 2 et 3 : gâteau de cire avec des cellules royales. Fig. 4 : cellule royale avec son ouverture. Fig. 5 : ovaires d'une abeille mère / Haussard sculp. [Cote :15022A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/84.jpg

Pl. 33, dépl. p 520. Fig. 1 et 2 : jambes de l'arrière paire d'une abeille mâle. Fig. 3 : abeille mâle par dessous, grandeur nature. Fig. 4 : bout postérieur de la fig. 3. Fig. 5 et 6 : mâle grandeur nature vu par dessus et par dessous. Fig. 7 et 8 : bout postérieur du corps du mâle vu par dessus et par dessous. Fig. 9 à 11 : cornes du bout postérieur du mâle en différents stades et positions / Filloeul sculp. [Cote :15023A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/85.jpg

Pl. 34, dépl. p 520. Fig. 1 à 4 : bout postérieur du corps du mâle dont les parties ont été forcées du sortir du corps. Fig. 5 et 6 : gaudrous de la fig. 4. Fig. 7 à 9 : parties propres au mâle des abeilles isolées du corps et détails des même / Filloeul sculp. [Cote :15024A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/86.jpg

Pl. 35, dépl. p 568. Fig.; 1 : camail destiné à se protéger des piqûres des abeilles. Fig. 2 et 3 : féchoir et son bâti, destiné à ranimer les abeilles vues noyées. Fig. 4 et 5 : portes imaginées par M. de Moralec pour mettre dans les ruches afin de détruite les mâles. Fig. 6 : ruche renversée pour transférer les abeilles. Fig. 7 et 8 : deux ruches superposées, un des pairs est entouré par une serviette. Fig. 9 et 10 : transfert d'abeilles entre deux ruches. Fig. 11 : cuvier plein d'eau dans lequel une ruche a été trempée / Haussard sculp. [Cote :15025A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/87.jpg

Pl. 36, dépl. p 606. Fig. 1 : alvéole grossi avec un oeuf d'abeille. Fig. 2 : oeuf. Fig. 3 et 4 : ver grandeur nature qui se transforme en abeille ouvrière vu par dessus et par dessous. Fig. 5 à 8 : cellules avec vers roulés. Fig. 9 et 10 : tête grossie d'un ver d'abeille par dessus et par dessous. Fig. 11 et 12 : ver de la fig. 3 vu de côté par dessous et par dessus. Fig. 13 : alvéole renfermant une nymphe. Fig. 14 : nymphe vue du côté du ventre, grandeur nature. Fig. 15 : gâteau de cire avec presque toutes ses cellules vides et avec une cellule royale renfermant la nymphe. Fig. 16 : gâteau avec des cellules renfermant des vers d'abeilles ordinaires. fig. 17 : idem mais avec des abeilles mâles / Filloeul sc. [Cote :15026A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/88.jpg

Pl. 37, dépl. p 658. Fig. 1 et 2 : essaim d'abeilles attaché à une branche d'arbre / Filloeul sculp. [Cote :15027A]

http://www.culturaapicola.com.ar/fotos/Reaumur/89.jpg

Pl. 38, dépl. p 728. Fig. 1 à 3 : pou d'abeille grossi, de côté, par dessus et par dessous. Fig. 4 : jambe du pou précédent. Fig. 5 : ruche en panier couverte d'une chape de paille. Fig. 6 : idem mais assujettie par deux cerceaux. Fig. 7 : ruche faite de cordons de paille. Fig. 8 : ruche composée de quatre planches. Fig. 9 : ruche faite d'un tronc d'arbre creux. Fig. 10 : coupe d'un tonneau dans lequel une ruche a été logée et entourée de terre. Fig. 11 : tonneau couvert de terre dans lequel une ruche a été logée / Filloeul sculp. [Cote :15028A]

Advertisement